Mesdames, mesdemoiselles, messieurs en vos titres et grades respectifs,

Permettez-moi, à mon tour, de vous souhaiter la bienvenue en cette belle journée dans le cimetière de notre village.

Il y a quatre ans déjà, nous étions réunis dans le cadre des commémorations du centenaire du début de la première guerre mondiale, durant lesquelles nous avons inauguré une stèle commémorative à l'ancien cimetière militaire de la MALADRERIE.  Cimetière dont, vous vous en souvenez certainement, il ne subsiste que quelques vestiges à proximité de la stèle.  En effet, ce cimetière réalisé par les troupes d'occupation en 1918 fut vidé de ses dépouilles après la fin de la guerre.  Les personnes d'origines Belges identifiées sont renvoyées vers leurs communes respectives; les autres vers le cimetière d'honneur de MARCHOVELETTE (au Nord de NAMUR); les Français sont transférés vers le cimetière d'honneur de DINANT (pas loin de la citadelle); tandis que les Allemands seront transférés vers les cimetières d'honneur de VLADSLO et LANGEMARK en Flandre occidentale (non loin de DIXMUIDE).  Finalement, le cimetière de la Maladrerie fut rapidement démantelé et disparu.

Courant 2016, le hasard et la chance ont permis de retrouver 17 croix en marbre rose semblant provenir du cimetière de la MALADRERIE dans un jardin de ROMEDENNE.  Seize d'entre-elles sont en parfait état de conservation.

Grâce à la clairvoyance des occupants des lieux (monsieur Luc RYNEDICK et son fils Nicolas); mais aussi à la collaboration de collectionneurs désintéressés (messieurs Xavier HUBERLAND et Philippe DERIDDER tous deux présents parmi nous aujourd'hui), elles ont pu être formellement identifiées.  Que tous ces intervenants soient, ici, publiquement remerciés.

Dans le cadre du "devoir de mémoire', le comité du groupement des associations patriotiques de SAINT-AUBIN a pu en faire l'acquisition afin de leur offrir une place dans le cimetière du village aux côtés des dépouilles des deux militaires décédés durant la seconde guerre mondiale qui y sont inhumés.

Merci également aux autres partenaires qui ont permis (un an et demi plus tard) l'aboutissement du projet.  Je citerai ici, parmi tant d'autres : la commune de FLORENNES, l'Agence Wallonne du Patrimoine, la Province de NAMUR, l'ASBL Qualité Village Wallonie; ainsi que toutes les "petites mains" et les "gens des coulisses" sans qui nous ne pourrions être là aujourd'hui.

Nous sommes ici aujourd'hui afin de rendre les Honneurs à ces hommes, d'ici ou d'ailleurs qui; par les circonstances tragiques de la guerre ont offert le sacrifice ultime qu'est le don de leurs vies pour leur pays; et ce, au détriment de leurs familles et amis.

Seize croix sont donc maintenant dans notre jardin d'Honneur. Dix d'entre-elles réfèrent à des militaires Allemands, trois à des militaires Belges et trois autres à des militaires Français (dont deux d'origine Algérienne).

Je vous propose de rendre un hommage à ces soldats disparus il y a un siècle; mais aussi, à tous ceux qui actuellement sont déployés tant en territoire national qu'à l'étranger afin de garantir la paix et la sécurité dans le monde; et ce, au sacrifice de leurs proches, voire malheureusement de leurs vies.

Comme déjà évoqué par René, se trouve parmi nous la petite-nièce d'un de ces héros malgré lui, madame Claire LAFFUT; qui veut ainsi rendre hommage à son grand-oncle Joseph LAFFUT, décédé le 24 août 1914 à l'âge de 30 ans.

Dorénavant, notre cimetière aura un autre visage; 20 militaires morts durant les deux guerres y sont déronavant cités aux côtés d'un militaire mort en service commandé en 1955 et 4 victimes civiles de la guerre 40-45.

Je vous remercie pour votre attention, ainsi que votre présence qui témoigne de l'importance et du respect que vous accordez à ces soldats, à nos soldats et à leurs familles.

 

Christophe Moyen, AdjtMaj
Adjudant de Corps de l'EM Ops et Trg

Le 16 septembre 2018 – Réhabilitation de 16 croix au cimetière de Saint-Aubin.